Je souhaite dans cette petite rubrique partager quelques-unes de mes inquiétudes :

En effet, je suis effrayée de constater ce trop de personnes qui se disent être « médium » sans en comprendre les tenants et les aboutissants ! Ces personnes qui « croient voir et entendre » les défunts et ne font que percevoir la peine des personnes face à elles.

Le médium est seulement et uniquement la personne qui communique par le verbe avec les défunts car elle entend ce qu’ils disent, un véritable dialogue dans les deux sens, dans un seul et unique but : celui d’aider le monde du haut avec le monde du bas. Ce n’est pas une mascarade de canalisations, de pommade qu’on passe aux familles parce qu’on ressent une énergie astrale, ce n’est pas un langage approximatif !
Je suis désolée d’offenser certaines personnes, mais j’ai vraiment trop d’amour et de respect pour le monde des morts et les personnes endeuillées, pour valider une pseudo-médiumnité à des personnes qui ne savent même pas ce qu’elles « canalisent » !

Attention : ce don n’est vraiment pas un cadeau ! il faut savoir s’en occuper avec amour, beaucoup d’amour, s’oublier complètement pour laisser place à un seul et unique pont d’amour, cela uniquement.

J’ai écrit le livre « La petite fille qui parlait au soldat mort » en collaboration avec Martino Nicoletti, en ce sens : des explications pour prévenir qu’être médium est un don, non accessible à tout le monde. Je le répète ENCORE et ENCORE au risque d’agacer bien des personnes : la médiumnité ne s’apprend pas !
Par ailleurs, elle n’est en aucun cas un déballage de pseudo-talents gonflant l’égo ! Une représentation de capacités, de ressentis dont très souvent les médias en sont bien complices. Ce n’est ni un cirque, ni un produit commercial. NOUS PARLONS DE MORT !!! Le simple fait de le réaliser devrait mettre un peu plus de respect dans ce qui se passe et est proposé actuellement à travers des stages, des formations, des initiations, des apprentissages par internet…
Je m’adresse à ceux qui « croient » communiquer avec le monde des morts : s’il vous plait, arrêtez si vous n’êtes pas totalement sûrs de ce que vous êtes en train de faire, car très souvent vous risquez de faire beaucoup plus de mal que de bien, vous risquez de déranger sans savoir ce qu’il se passe réellement entre les deux mondes, et le plus grave, vous pouvez vous faire vous-même du « mal ». Vérifiez avec sagesse que vous possédez bien ce don et que vous n’êtes pas seulement dans une forme de ressentis.

En ayant dit tout cela, j’ai aussi la joie de connaître de vrais médium, des personnes sérieuses et engagées.